in_humain.e

mars 29, 2018 § Poster un commentaire

in_humain.e d’Ismaël Mouaraki (Destins croisés ) est une œuvre présenté dans le cadre du cours Spectacle chorégraphique dirigé du département de danse de l’UQAM.

On m’a demandé de faire une musique qui explore le futur de l’humanité en pensant la distinction des classes sociales par la technologie ainsi que la résistance, la recherche d’authenticité et l’abandon par la transe. Du beat, des trames électro et quelques touches de piano. Hâte de vous faire entendre !

Chorégraphie : Ismaël Mouaraki
Interprètes :
Marianne Beaulieu, Stéphanie Burke, Véronique Chartier, Élise Daubié, Zoé Delsalle, Camïlle Demers-Paquin, Leslie Faure, Malina Fürhoff, Flavie Gaudreau-Majeau, Valérie Houle, Olivia Khoury, Mathilde Lala, Stéphanie Leclair, Jeanne Maugenest, Pascale, Youkali Ménard, Sarah Mugglebee, Marie-Christine Paré, Chloé Saintesprit, Émilie-Claude St-Amour Maillé, Zoé-Claude St-Jean-McManus, Manon Terres, Camille Turcot-Riel

Répétitrice et conseillère artistique : Lucie Vigneault
Musique : Olivier Girouard
Lumières : Anne-Marie Rodrigue Lecours
Vidéo : Claudia Chan Tak

du 4 au 7 avril 2018, 20h00
Pavillon de danse de l’UQAM
840, rue Cherrier (Métro Sherbrooke)
10$, Billets en vente les soirs de spectacle
Information et réservation : 514-987-3000 poste 7812

Sang Bleu

février 26, 2018 § Poster un commentaire

Sang Bleu est une exploration sur le corps et son rapport à la matière qui le compose.

« Amas de chair et de bactéries, ils se pénètrent, se dévorent et se décomposent. »

Qu’elle soit mort, maladie ou infection, Andréane Leclerc et Dany Desjardins proposent une vision de la dégénérescence, non comme une finitude et un anéantissement du corps, mais comme un processus de transfiguration physique et une constante évolution de la chair.

Dany Desjardins et Andréane Leclerc ont collaboré une première fois sur la création de Mange-Moi – présenté à Tangente (2014) et à La Chapelle (2015). De cette rencontre, les deux artistes ont constaté leur intérêt commun pour la recherche dramaturgique du «corps dansant» et du «corps de cirque», ainsi qu’un besoin de remise en question des conventions établies dans leurs disciplines respectives. Dès lors, une envie de poursuivre cette collaboration les amène dans un processus de recherche et de création d’une pièce duo hybride, entre danse et contorsion contemporaine.

Sang Bleu c’est pour moi infiniment grand et c’est microscopique. C’est apocalyptique et c’est l’espoir qui renaît des cendres. C’est un peu Bach mais surtout c’est une texture, subtile, touffue, douce et rêche qui évolue et se transforme sans limites.

Co-Créateurs : Andréane Leclerc et Dany Desjardins
Environnement sonore : Olivier Girouard
Claveciniste : Jean-Willy Kunz
Violon : Genevièeve Liboiron
Lumières et direction technique : Rasmus Eeg Sylvest
Conseillère à la dramaturgie : Nathalie Claude
Costumes : Thierry Huard

Résidences de création : Espace Marie Chouinard, Monument-National, New Dance Alliance New York City, École de danse Florence Fourcaudot
Résidences techniques :La Chapelle Scènes Contemporaines, Maison de la culture et Centre culturel Notre-Dame-de-Grâce, Sala Hiroshima
Co-production :La Chapelle Scènes Contemporaines, Studio 303, Nadère arts vivants, Dany Desjardins
Direction de Production :Mélanie Primeau pour Bureau de Prod

Remerciements : Résidence artistique à Variations Danse/Mile-End

Ce qu’on a dit de la musique :
L’environnement sonore créé par Olivier Girouard ne ressemble à rien de ce que nous avons déjà entendu. Apparemment inspiré de pièces classiques, la musique est à la fois familière et mystérieuse. Heureux mais troublant mélange d’instruments traditionnels et d’appareils contemporains, cette bande sonore réussit là où tant d’autres ont échoué : éviter la répétition exagérée des mêmes sons qui pourraient lentement mais sûrement tomber sur les nerfs. Ici, chaque mouvement est finement pensé pour accompagner les danseurs. (Yanik Comeau, Comunik Media)
L’environnement sonore original, conçu avec grand talent par Olivier Girouard, vient appuyer avec force le climat d’insécurité dans lequel les deux protagonistes se meuvent. (Gilles G. Lamontagne, sorstu.ca)
« Sang bleu » fort de ses images troubles et de ses corps déformés, rehaussés par la trame musicale d’Olivier Girouard a fait surgir des angoisses que je tente de garder tout au fond de moi, où se retrouve aussi les micro-organismes que j’héberge inconsciemment. (Robert St, surlespasduspectateur)

Festival du nouveau cinéma 2017

octobre 3, 2017 § Poster un commentaire

FNC Bande Annonce 2017 from ottoblix on Vimeo.
Bande annonce de la 46e édition du Festival du Nouveau Cinéma de Montréal qui aura lieu du 5 au 16 octobre 2016.

Encore une fois cette année, je m’amuse à faire le son pour la bande-annonce du FNC.
Une création d’Ottoblix

47 fois le jour

septembre 29, 2016 § Poster un commentaire

13188_47jours_mejusteCarte blanche de la réalisatrice Marie-Ève Juste pour le Festival du nouveau cinéma

47 fois le jour

Prisonnières d’un non-lieu au milieu de la jungle, cinq femmes se réveillent une 47e fois, amnésiques de ce qui est arrivé la nuit dernière.

 

Les Haut-Parleurs

novembre 10, 2015 § Poster un commentaire

Entretien avec Sébastien David, auteur et metteur en scène du spectacle Les Haut-parleurs.

Depuis quelques mois déjà je travaille à la nouvelle création de Sébastien David . Un condensé d’émotions et de réflexions sur des thèmes fondamentaux; l’amitié, la définition de soi, l’abandon, l’amour. Une trame sonore qui colore l’émotion, qui marque l’action, Vivaldi en tête, j’ai créé une musique fond sur le texte et qui habille la scène dépouillée d’accessoires.

Depuis quelques mois déjà je travaille à la nouvelle création de Sébastien David Les Haut-Parleurs. Un condensé d’émotions et de réflexions sur des thèmes fondamentaux; l’amitié, la définition de soi, l’abandon, l’amour. Une trame sonore qui colore l’émotion, qui marque l’action, Vivaldi en tête, j’ai créé une musique fond sur le texte et qui habille la scène dépouillée d’accessoires.

Les Haut-Parleurs raconte l’arrivée du Fils, seize ans, dans une nouvelle ville au début d’un été qui s’annonce chaud et ennuyant. Alors que tout le monde a quitté pour les vacances, le Fils se lie d’amitié avec le Voisin, un sexagénaire esseulé, qui lui fera découvrir le monde infini de la musique. Puis, le Fils rencontre Greta, une ado de son âge au caractère explosif, avec qui il trompera l’ennui. Mais comme dans toutes les petites villes, il existe un ordre établi. Quand les cloches de la cathédrale arrêtent de sonner, on peut entendre toutes sortes de rumeurs qui circulent, des rumeurs qui forceront le Fils à se redéfinir. Une vibrante fable qui donne à entendre l’écho de tout ce qui est fragile et qui met en lumière les traces que peut laisser l’autre sur notre vie.

Production : Théâtre Bluff
Texte et mise en scène : Sébastien David
avec : Marie-Hélène Bélanger, Guillaume Gauthier et Richard Thériault
Assistante à la mise en scène : Catherine Comeau
Décor : Simon Guilbault
Costume : Pierre-Luc Boudreau
Éclairages : Martin Sirois
Conception sonore : Olivier Girouard
Mouvement : Sarah Dell’Ava
Direction de production et technique : Nicolas Fortin

EXTRAIT DU TEXTE
Je suis en train de travailler sur une nouvelle composition / C’est pour lui / J’ai composé pour lui / À la fin de l’été / Je vais lui faire entendre / J’y ai mis la pluie battante / J’y ai mis la vibration sacrée des cloches / Aussi L’été de Vivaldi qui résonne au loin / Ça parle de tout ce qu’on voit plus / De tout ce qu’on entend plus / Une ode à tout ce qui est invisible.   – Le Voisin

FNC 2015

septembre 29, 2015 § Poster un commentaire

Bande annonce de la 44ème édition du Festival du Nouveau Cinéma de Montréal qui aura lieu du 7 au 18 octobre 2015.

J’ai fait le son à nouveau cette année pour la bande-annonce du 44e Festival du Nouveau Cinéma. Beaucoup plus près de l’animation, la boîte Ottoblix s’est inspirée de la louve emblème du festival pour créer une bande-annonce automnale, d’apparition de lune, de loups en fuite et d’extraits de films sous les étoiles. La musique appuie cette atmosphère de souffles courts, de bruissement de feuilles et de cordes feutrées.

Client : FNC
Concept : Marion Favier,
Réalisation : Mathieu Tremblay
Décor et illustrations : Anaïs Favier
Animation : Olivier Bussière
Chargée de projet : Cendra François Percy
Musique originale : Olivier Girouard
Direction de studio : Galilé Marion-Gauvin

goutte2

OR

septembre 29, 2015 § Poster un commentaire

12015170_10156062047925425_4276784024792224626_o

OR Victoria May/ Festival Quartiers Danses / Femmes en jeu
Place des Arts / Cinquième Salle – 16 September 2015, 8 pm
Kintsugi is the Japanese art of repairing broken pottery with a paste made of precious metals, often with gold (OR). These objects are celebrated for their beauty and history of their imperfections and are more valuable than before they were broken. Influenced by two unconventional recordings of Schubert’s “Die Winterreise” OR shows transformation, reparation and eventual resolution that arrive from processing the experience of inevitable life events.

Collaborators: Eve Garnier/ rehearsal director, Rasmus Sylvest/ Lighting, Serena Mc Carroll/ visuals, Olivier Girouard/ music editing, Sarah Doucet/ costume.

lire la critique de Brigitte Manolo dans dfdanse

Où suis-je ?

Catégorie Uncategorized sur Olivier Girouard.