Sang Bleu

février 26, 2018 § Poster un commentaire

Sang Bleu est une exploration sur le corps et son rapport à la matière qui le compose.

« Amas de chair et de bactéries, ils se pénètrent, se dévorent et se décomposent. »

Qu’elle soit mort, maladie ou infection, Andréane Leclerc et Dany Desjardins proposent une vision de la dégénérescence, non comme une finitude et un anéantissement du corps, mais comme un processus de transfiguration physique et une constante évolution de la chair.

Dany Desjardins et Andréane Leclerc ont collaboré une première fois sur la création de Mange-Moi – présenté à Tangente (2014) et à La Chapelle (2015). De cette rencontre, les deux artistes ont constaté leur intérêt commun pour la recherche dramaturgique du «corps dansant» et du «corps de cirque», ainsi qu’un besoin de remise en question des conventions établies dans leurs disciplines respectives. Dès lors, une envie de poursuivre cette collaboration les amène dans un processus de recherche et de création d’une pièce duo hybride, entre danse et contorsion contemporaine.

Sang Bleu c’est pour moi infiniment grand et c’est microscopique. C’est apocalyptique et c’est l’espoir qui renaît des cendres. C’est un peu Bach mais surtout c’est une texture, subtile, touffue, douce et rêche qui évolue et se transforme sans limites.

Co-Créateurs : Andréane Leclerc et Dany Desjardins
Environnement sonore : Olivier Girouard
Claveciniste : Jean-Willy Kunz
Violon : Genevièeve Liboiron
Lumières et direction technique : Rasmus Eeg Sylvest
Conseillère à la dramaturgie : Nathalie Claude
Costumes : Thierry Huard

Résidences de création : Espace Marie Chouinard, Monument-National, New Dance Alliance New York City, École de danse Florence Fourcaudot
Résidences techniques :La Chapelle Scènes Contemporaines, Maison de la culture et Centre culturel Notre-Dame-de-Grâce, Sala Hiroshima
Co-production :La Chapelle Scènes Contemporaines, Studio 303, Nadère arts vivants, Dany Desjardins
Direction de Production :Mélanie Primeau pour Bureau de Prod

Remerciements : Résidence artistique à Variations Danse/Mile-End

Ce qu’on a dit de la musique :
L’environnement sonore créé par Olivier Girouard ne ressemble à rien de ce que nous avons déjà entendu. Apparemment inspiré de pièces classiques, la musique est à la fois familière et mystérieuse. Heureux mais troublant mélange d’instruments traditionnels et d’appareils contemporains, cette bande sonore réussit là où tant d’autres ont échoué : éviter la répétition exagérée des mêmes sons qui pourraient lentement mais sûrement tomber sur les nerfs. Ici, chaque mouvement est finement pensé pour accompagner les danseurs. (Yanik Comeau, Comunik Media)
L’environnement sonore original, conçu avec grand talent par Olivier Girouard, vient appuyer avec force le climat d’insécurité dans lequel les deux protagonistes se meuvent. (Gilles G. Lamontagne, sorstu.ca)
« Sang bleu » fort de ses images troubles et de ses corps déformés, rehaussés par la trame musicale d’Olivier Girouard a fait surgir des angoisses que je tente de garder tout au fond de moi, où se retrouve aussi les micro-organismes que j’héberge inconsciemment. (Robert St, surlespasduspectateur)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Sang Bleu à Olivier Girouard.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :